Contrôleur technique : un autre métier de la mécanique auto et poids-lourds

1 avril 2021 0 commentaire

Des opportunités de carrières nombreuses

Parmi les nombreuses orientations possibles qu’un mécanicien peut donner à sa carrière, le secteur du contrôle technique gagne indéniablement à être connu.

Moins glamour en apparence que la concession de marque par exemple, le centre de contrôle technique a cependant de quoi séduire les professionnels de la mécanique auto ou PL, qu’ils soient jeunes diplômés ou plus expérimentés.

La réforme du contrôle technique a obligé les enseignes du secteur à encore plus former et recruter. Le métier exige dorénavant un niveau Bac Professionnel mécanique ou CQP et devient plus complet et rigoureux.

Jérôme Gras, consultant en recrutement chez Dekra Personnel nous explique tous les avantages du métier : « C’est d’abord un poste dans lequel le relationnel occupe une place prépondérante. Les contrôleurs techniques sont en contact direct avec les clients pour leurs expliquer leurs comptes rendus. L’aspect technique est très présent également, encore plus avec la nouvelle réforme qui va renforcer le nombre de points de contrôle et demandera une expertise encore plus poussée. Autre point non négligeable ; il y a un certain confort de travail. Les plannings sont fixés à l’avance donc pas de mauvaises surprises avec des rushs de dernière minute. Enfin, les possibilités d’évolutions sont élevées pour les meilleurs profils qui pourront devenir chefs de centres ou encore formateurs. »

En conclusion, voici une petite vidéo des DEKRA SUMMER CAMPUS avec des témoignages enthousiastes de 2 jeunes contrôleurs techniques tout juste formés.